Cabinet dentaire des docteurs GENDRONNEAU et BRIONNE

Chirurgiens-Dentistes à St Etienne en Coglès

8 rue Louis Aragon - Saint Etienne en Cogles - 35460 MAEN ROCH
Tél. : 02 99 17 43 44

Pour une prise en charge efficace la surveillance doit être la plus précoce possible

Le brossage des dents est à effectuer dès l'apparition des premières dents afin d’éviter les attaques bactériennes

Différentes solutions existent, aussi bien pour la prévention que pour les soins

L’amélioration de son confort rendra l’enfant acteur de son traitement

Hypominéralisation des molaires et incisives (MIH)

L’hypominéralisation des molaires et incisives est un défaut de minéralisation de l’émail de la dent pouvant toucher une à quatre premières molaires permanentes (dents de 6 ans) ainsi que les incisives centrales permanentes et les secondes molaires temporaires.

Description

Les dents touchées présentent des tâches irrégulières, de tailles aléatoires allant du blanc-crème au jaune-marron.

Leur émail est fragile parfois même friable. Le risque vis-à-vis de la carie est élevé.

Les dents atteintes peuvent être très sensibles au froid, au chaud, ou même au simple contact de la brosse à dents.

Ces troubles peuvent être simples, d’ordre esthétique, ou peuvent mettre en jeu l’évolution de la dent.

 

Origine

L’origine de la MIH est à ce jour mal connue. De nombreuses recherches sont actuellement en cours.

Cependant, un lien avec des maladies infectieuses répétitives touchant la sphère ORL, des maladies chroniques, la prématurité, l’accouchement par césarienne, de fortes fièvres, des événements graves liés à la santé, la prise d’antibiotiques ont aussi été relevés.

L’environnement peut aussi avoir un impact négatif notamment les perturbateurs endocriniens.

Le problème intervient entre la fin de la grossesse et jusque vers l’âge de 4 ans, c’est-à-dire pendant la période d’édification de l’émail des dents concernées.

 

Conséquences sur le patient

Le plus souvent l’enfant ne se plaint pas et évite instinctivement ce qui pourrait causer une douleur aux zones sensibles (froid, brossage…).

C’est en général au cours d’une visite de contrôle ou à cause du développement d’une carie que le trouble est détecté.

 

·    émail qui ne résiste pas à la mastication ou aux attaques acides

·   hypersensibilité : vives douleurs au chaud, au froid, à l’air et ce, dès l’éruption des dents

·    développement de lésions carieuses : le brossage étant pénible, l’enfant hésite à toucher les dents atteintes ce qui produit une accumulation de plaque dentaire et de nourriture favorisant les caries

·       troubles esthétiques (dents antérieures)

·       restaurations dentaires peu durables

 

A savoir

La deuxième molaire temporaire (éruption entre 24 et 30 mois) peut donner des signes d’appel pour des troubles éventuels à venir.

Les dents de 6 ans, premières molaires définitives, sont à surveiller dès 5 ans et dès l’apparition de la cuspide (sommet de la dent) car un traitement, si nécessaire, peut être envisagé à ce stade.

Prise en charge

L’objectif des soins de l’hypominéralisation des molaires et incisives (MIH) est de traiter la douleur, protéger et renforcer les tissus résiduels, empêcher l’installation de lésions carieuses, rétablir une bonne occlusion ainsi que l’aspect esthétique.

Les traitements préventifs sont essentiels :

·  brossage à effectuer avec une brosse à dents souple, un dentifrice adapté et un rinçage à l’eau tiède

·   règles d’hygiène alimentaire strictes : proscrire les boissons acides, les sodas, les jus de fruits

·  application de vernis fluorés pour pallier la déficience de l’émail, tous les 3 mois si nécessaire

·     application de gel de reminéralisation.

·     scellement des sillons

 

Les soins curatifs les plus courants :

·     micro-abrasion pour les lésions peu sévères

·    restaurations pour les lésions profondes (entre 6 et 9 ans c’est- à- dire jusqu’à la maturité de la dent) avec du ciment verre ionomère, très chargé en fluor, comme matériau de comblement. Il renforce la solidité de la dentine et suscite peu de réactions de sensibilité secondaires.

·  il est possible ensuite de choisir des restaurations à base de composite ou une couronne préformée

·  les traitements par infiltration de résine permettent de supprimer ou d'atténuer les tâches blanches sur les incisives

 

En cas de prévision de soins orthodontiques, une mise en relation précoce avec l’orthodontiste sera effectuée, par exemple s’il faut prévoir une extraction liée à un encombrement dentaire. (Inutile d'entamer des soins conservateurs délicats sur une dent qui serait ensuite à extraire)

 

Les rendez-vous dentaires fréquents et les difficultés d’anesthésie (pulpe de la dent en défense, avec des réactions douloureuses) entraînent beaucoup d’anxiété lors des traitements.

Compte tenu de cette sensibilité, le recours à des techniques de sédation spécifiques est vivement recommandé (MEOPA).

Nos conseils

  • Ce trouble spécifique est de mieux en mieux détecté et soigné.
  • Au premier signe qui vous paraîtrait suspect, n’hésitez pas à consulter sans attendre. Nous pourrons vous rassurer ou prévoir un suivi actif.
  • Des visites de contrôle semestrielles sont nécessaires pour suivre l’évolution des soins et soutenir la motivation du patient, comme celle de ses parents.
  • Une partie des actes à effectuer se situent hors nomenclature.
  • Des restaurations bien menées favoriseront une diminution de la sensibilité et éviteront la perte précoce des dents

Article rédigé par le praticien le 02/02/2019